Société

Les accros au smartphone seraient plus anxieux que les autres

By  | 

Les personnes qui passent beaucoup de temps collées à leur smartphone seraient de nature anxieuse. C’est en tout cas ce que révèle un étude américaine publiée dans le journal Computers in Human Behavior.

Les accros au smartphone sont des anxieux

Des chercheurs de l’Université de l’Illinois aux États-Unis viennent de publier les résultats de leur étude menée auprès de 300 étudiants. Pour le bien de cette étude, les chercheurs ont demandé aux étudiants de répondre à un questionnaire sur leur façon d’utiliser leur smartphone ainsi que sur leurs émotions. Un tiers des participants avait accès à son smartphone, un autre tiers n’y avait pas accès et le dernier tiers avait accès à un jeu électronique.

Selon les résultats de l’étude, le groupe ayant eu accès à son smartphone durant le questionnaire s’est révélé être nettement moins anxieux que celui qui n’avait pas accès à son dispositif. La conclusion des chercheurs est donc claire : les smartphones sont souvent considérés par leurs utilisateurs comme une protection contre les situations stressantes, la réalité et les problèmes de la vie quotidienne en général. Comme l’explique Tayana Panova, l’auteur principal de l’étude : « Toutes ces applications à disposition et ces options de divertissement à portée de doigt, permettent en effet comme jamais de se couper de ses problèmes, des tensions de la vie réelle de réalité et d’éviter de s’y confronter« .

Un comportement qui rend encore plus vulnérable

Les utilisateurs de smartphone ne deviendraient pas anxieux à cause de leur portable, mais c’est bien parce qu’ils sont anxieux qu’ils utilisent leur smartphone comme protection. En restant collées devant leur smartphone, ces personnes anxieuses pensent échapper à la réalité et aux problèmes du quotidien, mais cette stratégie de fuite les rendraient encore plus vulnérables. Selon les chercheurs, ce comportement rendrait encore plus vulnérable au stress et pourrait même conduire à des dépressions.

En France, 90 % des jeunes entre 18 et 24 ans possédaient un smartphone en 2015 et 79 % des 25-39 ans en possédaient un. Une étude de l’Ifop parue en 2013 montre également que 9 % des français reconnaissent être très dépendants à leur smartphone.

Rédactrice web passionnée d'actualité et de nouvelles technologies. Incollable sur la série The Walking Dead et grande amatrice des films de Tarantino.