Société

Purple Drank : la nouvelle drogue des jeunes inquiète

By  | 

Le Purple Drank est un nouveau cocktail prisé par les jeunes, il s’agit d’un mélange de médicaments contre la toux et de soda. Le phénomène prend de plus en plus d’ampleur ce qui préoccupe fortement l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM).

Purple Drank, le nouveau cocktail défonce des jeunes

Après avoir été lancé dans les années 1990 aux États-Unis, ce phénomène a débarqué en 2013 en France et prend de plus en plus d’ampleur. Les adolescents et les jeunes adultes qui cherchent à planer ont rapidement adopté ce cocktail particulièrement préoccupant, composé de soda et de médicaments contre la toux. Baptisé Purple Drank, ce cocktail est généralement composé de codéine, un opiacé utilisé dans le traitement contre la toux et d’ antihistaminique, le tout mélangé avec du soda.

Ce nouveau phénomène a été repéré pour la première fois en novembre 2014 et préoccupe fortement l’ANSM. « Des pharmaciens se sont plaints assez récemment de demandes intempestives d’adolescents. Nous avons également reçu des signalements provenant de nos centres d’addicto-vigilance, mais aussi de parents inquiets. » , explique Nathalie Richard, directrice adjointe des médicaments en neurologie et addiction à l’ANSM sur francetv info. L’Agence demande donc aux pharmaciens et à tout autre personnel de santé « d’être particulièrement vigilants face à toute demande de médicaments contenant un dérivé opiacé ou un antihistaminique qui leur semblerait suspecte et émanant en particulier de jeunes adultes ou d’adolescents » . Des cas d’abus ayant conduits à des hospitalisations ont déjà été enregistrés entre 2009 et 2014 et entre janvier et août 2015, 18 signalements ont été reportés.

Quels sont les effets du Purple Drank ?

Ce cocktail généralement composé de Doliprane rhume, de Drill, d’Humex, de Vicks, etc. entraîne des troubles du comportement (délires, agitation, etc.) mais aussi de la somnolence et des crises convulsives. Ce phénomène touche aussi bien les filles que les garçons à partir de 12 ans mais concerne également les jeunes adultes.

Il n’y a qu’à faire un tour sur les réseaux sociaux pour se rendre compte de l’ampleur du phénomène, un compte Twitter français est d’ailleurs consacré à la « lean », un autre surnom du Purple Drank. Les deux administrateurs de 18 et 19 ans affirment vouloir « sensibiliser ceux qui boivent ce mélange sans connaître les risques qui y sont liés » tout en divertissant « les consommateurs ‘confirmés’. »

Rédactrice web passionnée d'actualité et de nouvelles technologies. Incollable sur la série The Walking Dead et grande amatrice des films de Tarantino.